Les dentistes avertissent du danger du blanchiment

noti5DUBLIN, Irlande : L’Association dentaire irlandaise (IDA) informe les patients des risques de nombreux produits de blanchiment des dents. La mise en garde coïncide avec de nouveaux dispositifs mis en place par la Commission européenne pour réglementer l’utilisation du peroxyde d’hydrogène, produit chimique utilisé dans le blanchiment dentaire.

 L’association se soucie, non seulement des dangers de la substance chimique, mais aussi du blanchiment des dents sans surveillance médicale. Conformément aux nouvelles réglementations qui devraient entrer en vigueur en septembre, seulement des dentistes dûment qualifiés seront autorisés à offrir ce service.

Tom Feeney, dentiste à Dublin et représentant de l’IDA au Conseil des dentistes européens, estime que la réglementation aurait dû être mise en place depuis longtemps et a déclaré que les nouvelles mesures garantiraient la sécurité des patients, ce qui doit être une priorité.

« Les dentistes sont pleinement qualifiés pour effectuer un examen complet par voie orale, faire un diagnostic basé sur cet examen et sur les antécédents dentaires du patient et ensuite décider si l’utilisation d’un produit de blanchiment des dents est appropriée. Les personnes non qualifiées qui pratiquent le blanchiment des dents, n’ont pas la compétence de le faire et l’utilisation de produits de blanchiment peut être totalement inappropriée et causer de graves problèmes. D’autres problèmes à considérer sont ceux du contrôle des infections, de l’élimination fiable des déchets contaminés et des questions d’assurance responsabilité professionnelle ; nous espérons donc que le ministre de la Santé, le Dr James Reilly soutiendra pleinement cette mesure ».

Selon le Dr Feeney, certains produits de blanchiment disponibles sur le web contiennent des niveaux très élevés de peroxyde d’hydrogène, ce qui peut être mortel si mal utilisés. D’un autre côté, certains produits contiennent de très faibles niveaux de peroxyde d’hydrogène qui ne donnent pratiquement pas de résultats.

« Pour être efficace, un produit doit avoir plus de 3 % de peroxyde d’hydrogène et les nouvelles règlementations de la Commission européenne interdiront les produits contenant plus de 6 % de peroxyde d’hydrogène. Les nouvelles règlementations permettront également que ce soit des dentistes dûment qualifiés qui procurent ce qui est en fait une procédure dentaire et que des produits sûrs soient utilisés ».

Feeney recommande aussi à certains groupes de personnes de ne pas se faire blanchir les dents. « Le blanchiment des dents est une procédure sûre si elle est effectuée par un dentiste, mais c’est une procédure qui ne doit pas être répétée trop souvent et la priorité devrait être le maintien d’une bonne hygiène dentaire. À titre indicatif, une fois par an devrait être suffisant. Nous le déconseillons aussi aux femmes enceintes, aux enfants de moins de 16 ans, aux grands fumeurs et gros consommateurs d’alcool, un risque de problèmes particuliers existant pour chacun de ces groupes, » a conclu Feeney.